Menu MENU
Des vétérinaires lorrains à votre service
» Accueil » Monde rural » Animaux de rente » Sanitaire

Les animaux de rente : sanitaire

Prophylaxie annuelle

Depuis le mois de novembre, la saison de prophylaxie a redémarré. Pensez donc à appeler la clinique pour prendre rendez-vous.

Comme d'habitude, on profitera de la prophylaxie pour réaliser la visite sanitaire ainsi que le bilan sanitaire annuel obligatoire.

Prise de sang d'achat

Tout animal introduit dans une exploitation doit subir un prélèvement sanguin afin de dépister certaines maladies. L'analyse IBR est obligatoire quel que soit l'âge du bovin. Il est possible, pour les élevages certifiés, d'introduire des bovins sans faire de contrôle IBR sous certaines conditions :


Attention, depuis le 1er juillet 2017, la prise de sang d'achat pour la recherche de l'IBR doit être réalisée au moins 15 jours après l'arrivée du bovin sur l'exploitation.

Le dépistage de la BVD (détection des IPI) à l'introduction était fortement conseillé depuis quelques années. A partir d'avril 2017, le GDS ne participera plus financièrement à ce contrôle à l'achat. En effet, les contrôles à la naissance des animaux devenant progressivement obligatoires, les animaux achetés seront normalement non IPI. Cependant, même si le bovin acheté n'est pas IPI, il peut avoir rencontré du virus peu de temps avant l'achat et être virémique transitoire. C'est pourquoi il sera tout de même fortement conseillé de le contrôler à l'achat.

Il est également conseillé de réaliser un dépistage de la paratuberculose lors de l'introduction d'un bovin de plus de 24 mois (sérologie ± PCR sur fèces).

Enfin, si l'écart entre la date de départ de l'exploitation d'origine et la date de livraison dans la nouvelle exploitation est supérieur à 6 jours, la tuberculination est obligatoire pour les bovins de plus de 6 semaines et une analyse brucellose est obligatoire pour les animaux de plus de 12 mois.

Avortements

On considère comme avortement dans l'espèce bovine :
La déclaration d'un avortement est OBLIGATOIRE. Le vétérinaire réalise alors une prise de sang pour le dépistage de la brucellose. Ce prélèvement et cette analyse sont pris en charge.

En dehors du dépistage obligatoire et en cas d'avortements à répétition, il est possible et fortement conseillé de dépister d'autres maladies telles que la fièvre Q, la néosporose, la BVD… Pour ces recherches, les analyses sont à votre charge et nous avons besoin de réaliser des prelèvemens sur l'avorton et/ou le placenta. Il est possible de demander au GDS de rentrer dans un plan avortements.

Paratuberculose

La paratuberculose est une maladie qui provoque dans nos élevages des pertes animales très importantes. Les symptômes étant, de façon classique, une diarrhée abondante accompagnée d'un amaigrissement. La maladie ne se manifeste habituellement que sur des animaux âgés de plus de 24 mois et généralement après un "stress" (vêlage notamment).

Lorsque de la paratuberculose est retrouvée dans un élevage, il est possible d'entrer en plan avec le GDS qui consiste à réaliser des prophylaxies au départ annuelles afin de détecter le plus précocément possible les animaux séropositifs et de les éliminer du troupeau.

BVD

Lors de la prophylaxie, il est possible de réaliser des sentinelles BVD comme les dernières années, mais ne seront plus prises en charge financièrement par le GDS. Elles seront prises en charge par le GDS jusqu'en décembre 2016 et pourront mener à un plan BVD si des résultats positifs sont retrouvés.

Parasitologie

On vous propose de réaliser des analyses de quelques vaches de votre troupeau afin de déterminer le niveau de parasitisme et d'en déduire s'il y a nécessité de traiter. Concrètement, il est possible de faire jusqu'à 10 sérologies en mélange pour détecter la présence de grande douve et 4 coproscopies pour les strongles, la petite douve et le paramphistome.


Voir aussi :